• Accueil
  • > Archives pour novembre 2014
( 20 novembre, 2014 )

Pères

Je suis le fils de mon père.

A lui, parfois, si semblable

Et parfois si opposable.

Je suis le fils de mon père.

 

Je suis le père de mon fils.

Je sais reconnaitre en lui l’insondable.

Je m’immerge de cet amour immuable.

Je suis le père de mon fils.

 

Et j’ai plaisir à lui livrer mon savoir,

A retrouver en lui ma mémoire.

La mémoire héritée de mon père,

Celle qu’il m’offrit en devenant père.

 

Il est mon fils et je suis son père.

Il au fil de mes prières,

Il est l’ange dont je suis fier.

Et chaque jour je bénis le ciel d’être ce père.

( 6 novembre, 2014 )

Je suis lionne

Je reste lionne quand d’autres s’ignorent loups.

 

De tant de passion je meure dévorée.

De tant de dons je suis écorchée.

Et, avec autant de dégoût que de plaisir,

Je souhaite ardemment faire souffrir.

Ne plus apporter de sourire,

Faire, à ma vue, s’enfuir

Qu’on me craigne jusqu’à me haïr.

 

Je connais la limite des hommes,

Je sais leur fragilité.

Je connais la faiblesse des femmes,

Je sais leur naïveté.

 

J’ai crevé mon cœur à tant de bons sentiments.

J’ai donné mes nuits à trop de rêves angoissants.

J’ai offert mon temps à ceux qui étaient si mal.

J’ai donné mon esprit à regonfler le moral.

 

J’ai besoin de détruire pour peut-être reconstruire.

J’ai besoin comprendre pour à nouveau rendre.

Mais je me suis oublié parce qu’on m’a oublié.

Parce que l’ingratitude s’est vulgarisée.

 

( 6 novembre, 2014 )

Une lune

La lune perce mes secrets.

Le sommeil est loin, si loin.

Les nuits sont faites de silences et bruissements.

 

La lune est bulle de soie,

Posée sur le velours des cieux.

Sa nacre creuse une perle dans le noir satin.

 

La lune prend mes angoisses.

Elle me regarde m’assoupir.

Les nuits sont faites de rêves et de cauchemars.

 

La lune tait mes désirs.

Elle étouffe mes plaintes.

Les nuits sont faites d’incertitudes et d’évidences.

 

La lune embrasse mon cœur.

Elle lui souffle une brise apaisante.

Les nuits sont faites de peurs et de plaisirs.

 

|